Outils pour utilisateurs

Outils du site


panorama_de_la_creation_artistique_numerique

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
panorama_de_la_creation_artistique_numerique [2020/12/01 18:43]
serge ↷ Liens modifiés en raison d'un déplacement.
panorama_de_la_creation_artistique_numerique [2020/12/02 15:52] (Version actuelle)
serge ↷ Liens modifiés en raison d'un déplacement.
Ligne 60: Ligne 60:
 ===== Quelques définitions malgré tout ===== ===== Quelques définitions malgré tout =====
  
-{{:wikikirc_photo.jpg?921|WikikIRC ou la sonification de wikipedia - 2013 - La Labomedia WikikIRC ou la sonification de wikipedia - 2013 - La Labomedia}}+{{media_13:wikikirc_photo.jpg?921|WikikIRC ou la sonification de wikipedia - 2013 - La Labomedia WikikIRC ou la sonification de wikipedia - 2013 - La Labomedia}}
  
 D'après Annick Bureaud - OLATS - Les Basiques : Art "multimédia"xii D'après Annick Bureaud - OLATS - Les Basiques : Art "multimédia"xii
Ligne 120: Ligne 120:
 ==== Test Pattern – Ryoji Ikeda / Japon - 2008 ==== ==== Test Pattern – Ryoji Ikeda / Japon - 2008 ====
  
-{{ test-pattern-_e2_80_93-ryoji-ikeda-japon-2008-784x441.jpg?921 }}+{{ media_13:test-pattern-_e2_80_93-ryoji-ikeda-japon-2008-784x441.jpg?921 }}
  
 Test Pattern est un dispositif qui convertit tout type de données (textes, sons, photos et vidéos) en motifs sous forme de codes barres noires et blancs et de 0 et de 1. Proposé tout d'abord sous la forme d'une performance audiovisuelle puis sous la forme d'une installation parfois monumentale, le projet ambitionne d'examiner la relation critique entre la performance des systèmes numériques et les seuils de la perception humaine. Test Pattern est un dispositif qui convertit tout type de données (textes, sons, photos et vidéos) en motifs sous forme de codes barres noires et blancs et de 0 et de 1. Proposé tout d'abord sous la forme d'une performance audiovisuelle puis sous la forme d'une installation parfois monumentale, le projet ambitionne d'examiner la relation critique entre la performance des systèmes numériques et les seuils de la perception humaine.
Ligne 160: Ligne 160:
 ==== Wrong browser – Jodi / Hollande + Belgique – 2000 ==== ==== Wrong browser – Jodi / Hollande + Belgique – 2000 ====
  
-{{wrong-browser-_e2_80_93-jodi-hollande-belgique-_e2_80_93-2000.jpg?921}}+{{media_13:wrong-browser-_e2_80_93-jodi-hollande-belgique-_e2_80_93-2000.jpg?921}}
  
 Jodi est un duo d'artiste également emblématique de cette mouvance « net art » qui s'est aussi attaché à détourner les codes d'Internet et du web au moment où le réseau des réseaux devenait grand public. Pour ce projet, le duo a développé des navigateurs web alternatifs, vous proposant ainsi de remplacer le Netscape ou le Internet Explorer de l'époque par leurs créations. Ces navigateurs « artistiques » proposent ainsi une autre vision du web en donna à voir le code source des pages plutôt que leurs contenus. Jodi est un duo d'artiste également emblématique de cette mouvance « net art » qui s'est aussi attaché à détourner les codes d'Internet et du web au moment où le réseau des réseaux devenait grand public. Pour ce projet, le duo a développé des navigateurs web alternatifs, vous proposant ainsi de remplacer le Netscape ou le Internet Explorer de l'époque par leurs créations. Ces navigateurs « artistiques » proposent ainsi une autre vision du web en donna à voir le code source des pages plutôt que leurs contenus.
Ligne 212: Ligne 212:
 ==== The Moral Reform – Ztohoven / République Tchèque – 2012 ==== ==== The Moral Reform – Ztohoven / République Tchèque – 2012 ====
  
-{{the-moral-reform-_e2_80_93-ztohoven-r_c3_a9publique-tch_c3_a8que-_e2_80_93-2012-784x593.jpg?921}}+{{media_13:the-moral-reform-_e2_80_93-ztohoven-r_c3_a9publique-tch_c3_a8que-_e2_80_93-2012-784x593.jpg?921}}
  
 « Un drame parlementaire de 585 lignes impliquant 223 personnes ». Les Ztohoven, collectif artistique caustique de république tchèque, est intervenu dans le débat parlementaire de son pays lors des discussions sur la réforme morale de la politique tchèque. Avec l'aide de hackers, les artistes du collectif ont usurpé les numéros de téléphones portables des parlementaires et ont envoyé des SMS en se faisant passer pour certains parlementaires qui invectivaient leurs collègues ou leurs opposants à prendre des mesures radicales pour moraliser la vie politique du pays. Ils ont ainsi réussi à créerla confusion en envoyant 585 SMS de façon croisée (voir l'animation sur leur site pour suivre le cheminement des messages), provoquant une réunion d'urgence pour mettre au clair la situation à l'issue de la journée parlementaire. « Un drame parlementaire de 585 lignes impliquant 223 personnes ». Les Ztohoven, collectif artistique caustique de république tchèque, est intervenu dans le débat parlementaire de son pays lors des discussions sur la réforme morale de la politique tchèque. Avec l'aide de hackers, les artistes du collectif ont usurpé les numéros de téléphones portables des parlementaires et ont envoyé des SMS en se faisant passer pour certains parlementaires qui invectivaient leurs collègues ou leurs opposants à prendre des mesures radicales pour moraliser la vie politique du pays. Ils ont ainsi réussi à créerla confusion en envoyant 585 SMS de façon croisée (voir l'animation sur leur site pour suivre le cheminement des messages), provoquant une réunion d'urgence pour mettre au clair la situation à l'issue de la journée parlementaire.
Ligne 238: Ligne 238:
 L’installation « Copies Non Conformes » met en scène l’érosion et les mutations à l’œuvre dans l’opération de reproduction de petites sculptures. Il s’agit des 17 caractères typographiques formant les mots : "JE NE DOIS PAS COPIER". La formule s’inspire des punitions de notre enfance qui consistaient à faire recopier 100 fois et manuellement des phrases sentencieuses du type "Je ne dois pas bavarder en classe". Ici, ce n’est pas à la main que la phrase est recopiée, mais en utilisant un procédé de fabrication numérique : chacun des signes est modélisé et imprimé en 3D, puis l’objet résultant est numérisé grâce à un scanner 3D. Ce nouveau modèle est ré-imprimé, et, ainsi de suite, un certain nombre de fois en boucle. Chaque génération accentue la dérive des formes jusqu’à ce que les derniers objets reproduits soient devenus méconnaissables. Sur le plan plastique, l’imprimante et le scanner sont détournés de leurs fonctions habituelles pour être transformés en véritables générateurs de formes impossibles à obtenir autrement : selon les opérations, il y a perte ou gain d’information, et donc distorsion des formes. L’installation « Copies Non Conformes » met en scène l’érosion et les mutations à l’œuvre dans l’opération de reproduction de petites sculptures. Il s’agit des 17 caractères typographiques formant les mots : "JE NE DOIS PAS COPIER". La formule s’inspire des punitions de notre enfance qui consistaient à faire recopier 100 fois et manuellement des phrases sentencieuses du type "Je ne dois pas bavarder en classe". Ici, ce n’est pas à la main que la phrase est recopiée, mais en utilisant un procédé de fabrication numérique : chacun des signes est modélisé et imprimé en 3D, puis l’objet résultant est numérisé grâce à un scanner 3D. Ce nouveau modèle est ré-imprimé, et, ainsi de suite, un certain nombre de fois en boucle. Chaque génération accentue la dérive des formes jusqu’à ce que les derniers objets reproduits soient devenus méconnaissables. Sur le plan plastique, l’imprimante et le scanner sont détournés de leurs fonctions habituelles pour être transformés en véritables générateurs de formes impossibles à obtenir autrement : selon les opérations, il y a perte ou gain d’information, et donc distorsion des formes.
  
-{{:Vue-imaginaire-de-la-galerie-du-Louvre-en-ruines-Hubert-Robert-784x611.jpg?921}}+{{media_13:vue-imaginaire-de-la-galerie-du-louvre-en-ruines-hubert-robert-784x611.jpg?921}}
  
 On peut interpréter cette pièce comme l’expression d’un des paradoxes de notre culture numérique : la reproductibilité infinie des informations s’accompagne d’une fragilité maximale des supports. Dans ce sens, c’est une forme de vanité numérique, un travail sur la ruine au sens où Hubert Robert l’entendait en 1796 avec Vue imaginaire de la galerie du Louvre en ruines, tableau peint alors que la galerie du Louvre était en cours d’installation. On peut interpréter cette pièce comme l’expression d’un des paradoxes de notre culture numérique : la reproductibilité infinie des informations s’accompagne d’une fragilité maximale des supports. Dans ce sens, c’est une forme de vanité numérique, un travail sur la ruine au sens où Hubert Robert l’entendait en 1796 avec Vue imaginaire de la galerie du Louvre en ruines, tableau peint alors que la galerie du Louvre était en cours d’installation.
panorama_de_la_creation_artistique_numerique.txt · Dernière modification: 2020/12/02 15:52 de serge